Differences entre anglais britannique et anglais américain

Les 4 différences entre l’anglais britannique et l’anglais américain

Vous avez appris l’anglais. Souvent ça a commencé à l’école. Et puis, vous avez peut-être voyager, et affiner davantage votre connaissance de la langue. Mais savez-vous quel anglais vous avez appris au juste ? Je veux dire : parlez-vous un anglais britannique, ou un anglais américain ?

L’anglais est la langue natale de plusieurs centaines de millions de personnes dans le monde. Et il existe des pays anglophones sur les 5 continents.

Si vous travaillez à l’international, ou dans le tourisme, vous parlez souvent anglais. Et vous parlez le même anglais que votre interlocuteur soit britannique, ou américain. Et ça ne vous a jamais empêché d’être compris.

Mais alors quel intérêt à les connaître ?  Connaître les différences entre l’anglais britannique et l’anglais américain viendra renforcer votre connaissance des cultures anglo-saxonnes (celles de vos clients), et ainsi souligner votre professionnalisme (auprès d’eux). C’est aussi un moyen pour vous de vous y retrouver plus facilement quand vous voyagez, en utilisant un vocabulaire qui correspond à la région où vous vous situez : « petrol » (= essence) au Royaume-Uni devient « gas » aux US, par exemple.

Voici donc la liste des 4 principales différences à connaître entre l’anglais britannique et l’anglais américain :

  1. La prononciation
  2. L’accentuation
  3. L’orthographe
  4. Le vocabulaire
  5. Pour aller plus loin

La prononciation

Dans un précédent article, je vous donnais quelques détails sur la prononciation de l’anglais britannique : les notions de base en phonétique, les 49 sons qui composent l’anglais, quelques exemples parlants qui montrent l’utilité de comprendre la notation phonétique, et des conseils en méthodologie pour les mémoriser.

Ces 49 sons sont les mêmes pour l’anglais américain. Mais la prononciation d’un même mot (avec la même orthographe) peut différer.

Voici deux exemples parlants :

  1. Butter : un américain prononcera le “r” final [ˈbʌtər] (= « beuteur »), mais pas un britannique [ˈbʌtə] (= « beuteu ») Ca s’appelle la « rhotocité » Idem pour des mots comme winter, summer, etc. : les américains prononceront le « r » final, mais les britanniques.
  2. Schedule, qui veut dire « calendrier » ou « programme (horaire) », se prononcera [ˈʃɛdjuːl] (= « chédioule ») en anglais britannique, et [ˈskɛʤʊl] (= « skédioule ») en anglais américain ;

J’utilise ici les notations phonétiques (entre crochets) : c’est un « plus » pour bien vous imprégner des différences de prononciation de façon exacte. L’outil https://tophonetics.com/fr/ vous donne la possibilité d’écouter les deux prononciations pour un même mot : il vous suffira de sélectionner « britannique » ou « américaine » avant de transcrire le mot.

L’accentuation

Après la prononciation, voyons l’accentuation.

Il arrive que l’accent tonique, habituellement placé sur la seconde syllabe, soit lui aussi placé à un endroit différent du mot.

Par exemple : « advertisement » (qui signifie « publicité ») sera accentué différemment.

  • En anglais britannique (GB), on mettra l’accent sur la seconde syllabe : [ədˈvɜːtɪsmənt]
  • Alors qu’en anglais américain, celui-ci sera placé sur la 3ème : [ædvərˈtaɪzmənt] 

Personnellement, je ne connais pas la liste des mots concernés par cette différence d’accentuation, et je ne saurais pas « switcher » d’une accentuation à l’autre. Et finalement (et c’est la question principale) : est-ce que mon interlocuteur me comprend malgré tout ? À 99,99%, la réponse est « oui ».

L’orthographe

Je vous propose de revoir les 12 principales différences orthographiques rencontrées entre l’anglais britannique et l’anglais américain. Et vous en connaissez déjà certainement plusieurs.

Il ne s’agit pas de principes de grammaire, mais seulement des  cas souvent rencontrés. Par exemple, beaucoup de mots qui se finissent par « -se » en anglais britannique (par exemple : « to organise »), se finissent en « -ze » en anglais américain (« to organize »). Mais ce n’est pas une règle générale : « to erase », par exemple, s’écrit de la même façon en anglais britannique et en anglais américain (et ne transforme donc pas en « -ze » en anglais américain)

Il vaut mieux donc savoir qu’il y a effectivement une « légère » différence (en général une lettre), et apprendre les mots concernés par cœur : à force de les utiliser dans votre quotidien (professionnel ou personnel), on les retient sans trop d’efforts.

  1. -our” (GB) devient -or” (US)
    Un exemple : “endeavour” devient “endeavor(= un effort)
  2. -se” (GB) devient “-ze” (US)
    Un exemple : “to specialise” devient “to specialize(= se spécialiser)
  3. -l-” (GB) devient “-ll-” (US)
    Un exemple : “to fulfil” devient “to fulfill(= réaliser / honorer)
  4. -ll-” (GB) devient “-l” (US)
    Un exemple : “travelled” devient “traveled(= voyagé)       
  5. -re” (GB) devient “-er” (US)
    Un exemple : “centre” devient “center (= centre)
  6. -ogue” (GB) devient “-og” (US)
    Un exemple : “catalogue” devient “catalog(= catalogue)
  7. -ae-” (GB) devient “-e-” (US)
    Un exemple : “mediaeval” devient “medieval (= médiéval)
  8. -que” (GB) devient “-ck” (US)
    Un exemple : “cheque” devient “check (= chèque)
  9. -ge-” (GB) devient “-g-” (US)
    Un exemple : “judgement” devient “judgment (= jugement / décision)
  10. -s-” (GB) devient “-c-” (US)
    Un exemple : “practise” devient “practice (= pratique)
  11. -ence” (GB) devient “-ense” (US)
    Un exemple : “licence” devient “license (= licence / permis)
  12. -moul-” (GB) devient “-mol-” (US)
    Un exemple : “to mould” devient “to mold(= façonner)

Vous l’aurez compris : il s’agit ici de détails. Votre correspondant, qu’il soit d’origine britannique ou américaine, vous comprendra quoi qu’il arrive, que vous utilisiez l’une ou l’autre de ces orthographes. Ces « détails » sont en revanche essentiels pour un traducteur, par exemple, dont la fonction est de transposer exactement un texte de l’anglais britannique à l’anglais américain (dans le cadre d’un document officiel par exemple)

Le vocabulaire

On s’aperçoit en fait que les différences entre l’anglais britannique et l’anglais américain ne sont pas si nombreuses que ça au niveau de la prononciation ou de l’orthographe. En revanche, il y a pas mal de différences au niveau du vocabulaire.

Un petit exemple (amusant) : aviez-vous réalisé que les britanniques disaient « mum » [mʌm] (ou « mummy ») et que les américains, eux, disaient « mom » [mɑm] (ou « mommy ») pour dire « maman » ?

Voici une liste de 80 items dont les désignations en anglais britannique et en anglais américain sont différentes. Vous en connaissez déjà sûrement quelques-uns.

anglais britanniqueanglais américainfrançais
(men) pantsunderpants / shortsslip
(potato) crisps(potato) chipschips
(women) pantspantiesculotte
aerialantennaantenne
aluminiumaluminumaluminium
American footballfootballfootball américain
aubergineeggplantaubergine
autumnfallautomne
back gardenback yardcour
billcheckaddition (restaurant)
biscuitcookiebiscuit
bonnet (of a car)hoodcapot (voiture)
boot (of a car)trunkcoffre (voiture)
bracessuspendersbretelles
candy flosscotton candyla barbe-à-papa
carparkparking lotparking
chemist’s shopdrugstorepharmacie
chips(French) friesfrites
cinemamovie theatercinéma
cooker / ovenovenune cuisinière
courgettezucchinicourgette
cupboardclosetplacard
CVrésuméCV
dummypacifiertétine
dust bingarbage canpoubelle
dustmangarbage collectoréboueur
engagedbusyoccupé
filmmoviefilm
flatapartmentappartement
footballsoccerfootball
ground floorfirst floorrez-de-chaussée
handbagpursesac à main
holiday(s)vacationvacances
jewelleryjewelrybijouterie
jumpersweaterpull
liftelevatorascenseur
lorrytruckcamion
madcrazyfou
maizecornmaïs
merry-go-roundcarouselmanège
mobile phonecell phonetéléphone portable
motorwayhighwayautoroute
mum mom maman ♥
nappydiapercouche (bébé)
notebillbillet (banque)
pavementsidewalktrottoir
petrolgasessence
ploughplowcharrue
post boxmail boxboîte aux lettres
postcodezip codecode postal
postmanmailmanfacteur
programmeprogramprogramme
pubbarcafé
puddingdessertdessert
pyjamas pajamaspyjama
railwayrailroadchemin de fer
return (ticket)round-trip (ticket)aller-retour
robedressing-gownrobe de chambre
roundabouttraffic circlerond-point
rubbererasergomme
rubbishgarbagedétritus
shop assistantsalesclerkvendeur
single (ticket)one-way (ticket)aller (simple)
sweetscandybonbons
tapfaucetrobinet
tightspantyhosecollant
tincanboîte de conserve
to be angry withto be mad atêtre en colère contre
toiletrestroomtoilettes
torchflashlighttorche
trainerssneakerstennis (chaussures)
tramstreetcartramway
trouserspantspantalon
tyretirepneu
undergroundsubwaymétro
vestundershirtmaillot de corps
waistcoatvestgilet
walletbillfoldportefeuille
windscreenwindshieldpare-brise
zipzipperfermeture éclair

Petite note de fin au sujet des différences de vocabulaire entre l’anglais britannique et l’anglais américain : le serveur du restaurant, que vous soyez à Londres ou New York, comprendra parfaitement que vous disiez « may I have the bill, please? » ou « check, please! » : il saura que vous êtes prêt à régler votre addition …

Pour aller plus loin

Comment s’exercer à entendre la différence entre l’anglais britannique et l’anglais américain ?

Un bon truc pour entendre les différences à l’oral, mais aussi (et surtout) habituer votre oreille, est d’écouter la radio (via internet). Voici deux suggestions :

  • anglais britannique : Radio 4 qui est une radio britannique (elle fait partie de la BBC) .
  • anglais américain : CNN (audio uniquement) vous permettra d’exercer votre oreille à l’anglais américain (si ce n’est pas déjà fait !)